Category: Strategy

rsz_interview_avec_notre_ceo (2)
Strategy

Rencontrez notre CEO – Reda EL GANZRI

Si la persévérance, le travail acharné, le sérieux, l’ambition et la passion pouvaient se transformer en personne, cette personne serait Reda El Ganzri. Voici un aperçu du parcours de notre CEO, raconté avec une passion qui n’a d’égal que son humilité.

Pourquoi avoir choisi le chemin compliqué de l’entrepreneuriat ?

Le choix de l’entrepreneuriat n’a pas été fortuit, dès mon plus jeune âge, j’ai toujours eu un goût pour l’innovation et l’aventure. D’autant plus que j’ai été indépendant très jeune : j’ai vécu seul dans mon premier appart dès l’âge de 16 ans à Paris.

Lors du stage PFE de ma 1ère année en BTS, j’ai découvert le monde du travail, et j’y ai consacré toute mon énergie à tel point que l’on m’a proposé un contrat d’embauche, avant même de terminer mes études. J’ai ainsi été amené à faire un choix : soit d’accepter la proposition et de commencer le travail soit de terminer mes études.
Après mûre réflexion, je me suis rendu compte que l’un n’empêchait pas l’autre. J’ai donc commencé par créer mon premier statut d’auto-entrepreneur, pour travailler ensuite avec la même entreprise en tant que freelancer, et ce, tout en continuant mes études.

Cependant, la charge de travail était en perpétuelle augmentation, et je ne pouvais plus m’en sortir tout seul. C’est à ce moment là où j’ai décidé de créer ma propre entreprise. Et ma première entreprise était ma classe !

Tout naturellement, j’étais entouré de développeurs talentueux, qui ont facilement accepté de m’aider dans les développements après les cours, contre une rémunération. Et nous profitions des pauses entre les cours pour faire le point sur l’état d’avancement des projets.

Après avoir obtenu mon diplôme en 2012, J’ai décidé de saisir l’opportunité qui s’offrait à moi, celle de développer mon entreprise, et donc de laisser mon master pour plus tard.

Pourquoi Devcorp ?

Après ma première aventure, j’ai appris énormément de choses, et j’étais prêt à relever un nouveau défi. J’ai ainsi créé Devcorp en 2013. Je me suis aussitôt lancé dans de petits locaux avec les deux meilleurs développeurs de ma classe que j’avais embauchés, dont l’un était marocain. Ce dernier se démarquait clairement par la rapidité et la qualité de son travail.

Plus tard, je me suis associé avec des personnes qui avaient une vision orientée Business développement, dont un ami, lauréat de l’HEC Paris. Nous avions l’ambition d’évoluer d’une SS2I à une startup qui développe des logiciels innovants et les commercialise.

En 2014, j’ai décidé de m’installer au Maroc à la quête de jeunes talents. À ma grande surprise, le niveau des ingénieurs marocains était extrêmement élevé. À niveau égal d’études, les marocains étaient brillants, extrêmement impliqués et attachés aux valeurs de l’entreprise.

Quel est le problème que résout Devcorp ?

Devcorp, avant d’être une société de développement informatique, est une société qui accompagne les grandes et moyennes structures dans leur transformation digitale. Nous avons donc la chance de travailler avec un esprit startup et d’avoir une vision agile, afin d’offrir un time to market extrêmement court. Ce qui encourage les entreprises à décentraliser une partie de leur travail chez nous.
D’autant plus que nous avions eu l’occasion d’explorer de nombreux secteurs d’activité, de relever plusieurs challenges, et de développer des centaines d’applications durant les 6 années de travail. Aujourd’hui, nous avons une vision pointue sur les technologies les plus récentes et une grande expertise dans l’innovation.

Certains de nos clients startup, ont même réussi à faire plusieurs millions d’euros de levée de fonds grâce aux applications que nous avions développées et qui sont actuellement à la pointe de l’innovation en Europe.

Devcorp est également un incubateur de projets Startup. En effet, chaque année, nous essayons de développer par autofinancement, des projets innovants émanant d’un besoin constaté sur le marché, et de les commercialiser. Notre premier projet est «My Simply Agenda». Une application qui permet de faire des réservations en ligne, destinée à toutes les professions libérales, notamment les médecins, avocats, etc. Cette application a été vendue à une entreprise marocaine de télé-secrétariat médical.

Le deuxième projet est «Logistix» . Il s’agit d’un logiciel permettant, entre autres, la gestion de transport, la dématérialisation des bons de livraison, avec remontée instantanée des éventuels incidents, la fluidification de la facturation et de la gestion de la paie, etc. Ce logiciel complet de la Supply Chain, nous a permis d’avoir le prix de l’innovation logistique MLA (Moroccan Logistix Award) en 2016 par la MDL, et de générer un chiffre d’affaires important suite à sa commercialisation auprès de plusieurs entreprises.

Quant au dernier projet, «Paybreaker» , il permet essentiellement la dématérialisation des systèmes de paiement à travers la génération de cartes bancaires virtuelles, et s’articule autour de 3 volets : mono-carte, multicartes et multi payeurs.

Tu as sûrement dû passer par des situations très difficiles ?

Le chemin de l’entrepreneuriat est évidemment jonché d’obstacles. J’ai dû traverser une route périlleuse lors de la création de la filiale marocaine. J’étais amené à faire beaucoup d’investissements personnels, à travailler à perte, et même à travailler sans signature de contrat à certains moments.

Heureusement que mes efforts n’étaient pas vains. Aujourd’hui, plusieurs de mes clients ont découvert le Maroc et nous confient de plus en plus de projets.

Qu’est ce qui t’a sauvé à chaque fois ?

Ce qui m’a sauvé c’est la passion pour ce travail, c’est la confiance que les clients avaient en moi, c’est l’acharnement et surtout la prise de risque. Le fait de ne pas avoir peur de mettre en jeu toute ma carrière professionnelle, de travailler à perte, travailler sans avoir un engagement de la part du client, car au fond j’étais confiant et sûr que le travail allait coûte que coûte satisfaire.

Qui t’as aidé à tenir le coup ?

C’était une aventure assez solitaire. Lorsque je suis venu m’installer au Maroc, mon associé a décidé de rester en France. Ceux qui m’ont aidé à tenir le coup ce sont mes salariés et leur implication. Ils étaient prêts à travailler le weekend, à passer des nuits blanches, pour l’intérêt de l’entreprise.
Avec une équipe aussi impliquée et performante, c’est impossible de ne pas réussir !

Et pour le futur, quels sont tes plans ?

Nous avons pour objectif de monter un Technolab. Un laboratoire qui va permettre aux entreprises de faire des « Proof Of Concept » de leurs idées et de leurs projets. Je me suis rendu compte qu’il y a un réel besoin au sein des entreprises. Si une grande entreprise a une idée innovante pour concurrencer le marché des startup, nous aurons la capacité en un mois ou deux, de lui présenter une étude complète du business : une étude du marché, du Business model, une version Bêta de l’application, et une analyse de tous les coûts financés pour le déploiement d’une telle solution.

rsz_19199398 (2)
Strategy

Qu’est ce qu’un Deepfake ? Tout ce que vous devez savoir

Les “Deepfakes” utilisent l’intelligence artificielle d’apprentissage en profondeur pour remplacer la ressemblance d’une personne par une autre dans la vidéo et d’autres médias numériques.
Cet article donne un aperçu des Deepfakes – ce que c’est, comment ils fonctionnent et comment ils peuvent être détectés.
Les ordinateurs sont de plus en plus performants pour simuler la réalité. Le cinéma moderne, par exemple, repose souvent sur des décors et des personnages générés par ordinateur, et ces scènes sont, la plupart du temps, indiscernables de la réalité.

Qu’est-ce qu’un deepfake et comment ça marche?

Le terme “Deepfake” vient de la technologie sous-jacente “deep learning”, qui est une forme d’IA. Les algorithmes d’apprentissage en profondeur, qui apprennent eux-mêmes à résoudre les problèmes lorsqu’ils reçoivent de grands ensembles de données, sont utilisés pour permuter les visages dans le contenu vidéo afin de créer de faux médias d’apparence réaliste.

Il existe plusieurs méthodes pour créer des Deepfakes. Mais la plus courante repose sur l’utilisation de réseaux de neurones profonds impliquant des auto-encodeurs qui utilisent une technique “d’échange” de visage. Vous avez d’abord besoin d’une vidéo cible à utiliser comme base du Deepfake, puis d’une collection de clips vidéo de la personne que vous souhaitez insérer.

L’autoencoder est un programme d’IA d’apprentissage en profondeur chargé d’étudier les clips vidéo pour comprendre à quoi ressemble la personne sous différents angles, puis de cartographier cette personne sur l’individu dans la vidéo cible en trouvant des caractéristiques communes.

Un autre type d’apprentissage automatique est ajouté au mélange: connu sous le nom de Generative Adversarial Networks (GAN), qui détecte et améliore toutes les failles dans le Deepfake en plusieurs tours, ce qui rend plus difficile pour les détecteurs de Deepfake de les décoder.

Plusieurs applications et logiciels facilitent la génération de Deepfakes même pour les débutants, tels que l’application DeepFace Lab, FaceApp (qui est une application de retouche photo avec des techniques d’IA intégrées), Face Swap…

Une grande quantité de logiciels deepfake peut être trouvée sur GitHub, une communauté open source de développement logiciel. Certaines de ces applications sont utilisées à des fins de divertissement pur – c’est pourquoi la création de deepfake n’est pas interdite. Tandis que d’autres sont beaucoup plus susceptibles d’être utilisées à des fins malveillantes.

Comment les Deepfakes sont-ils utilisés?

Alors que le Deepfake est utilisé de manière intéressante (comme dans le cinéma et les jeux), il peut être très dangereux.

En 2017, un utilisateur de reddit nommé « deepfakes » a créé un forum à caractère pornographique mettant en scène des acteurs avec le visage changé. Depuis lors, ce type de vidéos a fait l’actualité à plusieurs reprises, portant gravement atteinte à la réputation des célébrités et des personnalités. Selon un rapport Deeptrace, la pornographie représentait 96% des vidéos deepfake trouvées en ligne en 2019.

La vidéo Deepfake a également été utilisée en politique. En 2018, par exemple, un parti politique belge a publié une vidéo de Donald Trump prononçant un discours appelant la Belgique à se retirer de l’accord de Paris sur le climat. Trump n’a cependant jamais prononcé ce discours.

Bien sûr, toutes les vidéos Deepfake ne constituent pas une menace existentielle pour la politique. Les Deepfakes sont également utilisés pour l’humour et la satire.

Les Deepfakes ne sont-ils que des vidéos?

Les Deepfakes ne se limitent pas aux vidéos. L’audio Deepfake est un domaine en croissance rapide et qui a à son tour un nombre énorme d’applications.

Des deepfakes audio réalistes peuvent être créés à l’aide d’algorithmes d’apprentissage en profondeur en seulement quelques heures (ou dans certains cas, en quelques minutes). L’audio d’une personne est cloné afin de créer un modèle de voix, et pourra “dire” n’importe quel propos souhaité.

Le Deepfake audio peut également être utilisé dans le gaming, en permettant aux personnages du joueur de “parler” en temps réel et sortir des scripts enregistrés avant le jeu.

Comment détecter un Deepfake?

Au fur et à mesure que les Deepfakes deviennent plus courants, la société devra probablement s’adapter à la détection de vidéos Deepfake.

Souvent, comme c’est le cas avec la cybersécurité, une technologie plus profonde doit émerger afin de la détecter et de l’empêcher de se propager. Ce qui peut à son tour déclencher un cercle vicieux et potentiellement créer plus de dommages.

Il existe quelques indicateurs qui aident à détecter des Deepfakes:

Les Deepfakes actuels ont du mal à animer les visages de manière réaliste, et le résultat est une vidéo dans laquelle le sujet ne cligne jamais des yeux, ou cligne trop souvent ou de manière anormale.

On peut également détecter des problèmes de peau ou de cheveux, ou des visages qui semblent plus flous que l’environnement dans lequel ils sont positionnés.

L’éclairage peut aussi ne pas avoir l’air naturel. Souvent, les algorithmes Deepfake conservent l’éclairage des clips qui ont été utilisés comme modèles pour la fausse vidéo, ce qui correspond mal à l’éclairage de la vidéo cible.
L’audio peut ne pas sembler correspondre à la personne, en particulier si la vidéo a été falsifiée mais que l’audio d’origine n’a pas été manipulé avec autant de soin.

rsz_812
Strategy

Les bonnes pratiques de sauvegarde de données

Les données, dit-on, sont la partie la plus chère d’un ordinateur. Les composants peuvent être mis à niveau et l’équipement remplacé, mais les précieuses données contenues dans toutes les machines sont pratiquement irremplaçables en cas de perte.

C’est pourquoi un bon plan de sauvegarde équivaut à garder les données en sécurité, et prêtes à être utilisées sur n’importe quel appareil informatique. Des smartphones aux ordinateurs portables en passant par les serveurs, les données doivent être sécurisées sur tous vos appareils, à la fois personnellement et professionnellement.

Qu’est-ce qui cause la perte de données?

La perte de données se présente sous de nombreuses formes, et elle affecte différents types d’appareils de différentes manières. Les smartphones, par exemple, subissent généralement des pertes de données parfois irrécupérable, en raison de leur destruction à la suite d’actions humaines ou de dégâts d’eau par exemple. Pour les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portables on voit plus couramment le périphérique de stockage, tel qu’un disque dur, tomber en panne et emporter avec lui toutes les données qui y sont stockées.

Cependant, la perte de données ne doit pas nécessairement résulter de dommages matériels, car de nombreuses formes valides de perte découlent du vol d’équipement, et, de plus en plus, d’infections de logiciels malveillants.

Comment les données peuvent-elles être protégées contre la perte?

Grâce à l’utilisation d’au moins une sauvegarde – mais de préférence plusieurs – pour garantir qu’une copie des données est stockée sur un autre support en cas de défaillance du mécanisme de stockage principal.

La méthode la plus courante consiste à utiliser un disque dur USB externe ou un disque dur connecté au réseau. Ces appareils offrent généralement une protection adéquate pour la sauvegarde des données. Cependant, avec plus d’utilisateurs optant pour la mobilité, cela signifie que la sauvegarde ne se produira que lorsque l’utilisateur final aura connecté le lecteur à l’ordinateur. Ainsi, se souvenir de brancher le lecteur tous les jours n’est pas la meilleure option.

Heureusement, la plupart des appareils sont compatibles avec Internet. Il suffit de disposer d’une connexion permanente afin de profiter des services cloud offrant une méthode « set-it-and-forget-it » pour garantir la sauvegarde automatique des données une fois la configuration initiale terminée.

Une autre méthode, la plus courante dans les entreprises, est la sauvegarde sur bande. Ces bandes magnétiques sont un moyen peu coûteux de stocker des sauvegardes de données, car elles contiennent des centaines, voire des milliers de giga-octets de données. Ils fournissent également une couche de sécurité supplémentaire: le stockage hors site, comme dans des coffres-forts, pour se protéger contre les problèmes élémentaires tels que les incendies et les inondations… etc.

Qui doit sauvegarder les données?

Toute personne qui utilise un appareil informatique pour créer, éditer ou modifier des données à des fins professionnelles et / ou personnelles doit avoir un plan de sauvegarde quotidien en place pour protéger ses données de la perte.

Certaines organisations et professions sont légalement tenues de faire des sauvegardes régulières de leurs données et de conserver ces données stockées dans un format sécurisé, même crypté, pendant un certain temps en raison de réglementations locales, étatiques et / ou fédérales ou pour ajouter une protection supplémentaire au domaine médical ou les registres financiers.

Selon le domaine dans lequel vous travaillez, les réglementations peuvent être plus strictes que d’autres, exigeant que des certifications spécifiques soient détenues par les fournisseurs avant d’utiliser leurs services de sauvegarde pour rester en conformité.

Quand les sauvegardes doivent-elles avoir lieu?

La fréquence de sauvegarde, en théorie, devrait être un événement quotidien. Les sauvegardes quotidiennes impliquent moins de temps de récupération, car il est probable que les données datent d’un jour au maximum.

Il existe également un certain nombre de solutions de sauvegardes locales et basées sur le cloud, qui effectuent des sauvegardes continues des données qui sont même modifiées au fur et à mesure.

Cependant, la théorie est souvent différente des scénarios du monde réel, et dans le monde réel, il se peut qu’un développeur mobile ne puisse pas être en mesure d’effectuer une sauvegarde tout en utilisant sa tablette pendant une réunion par exemple. C’est pourquoi l’introduction de la règle 3-2-1 pour les sauvegardes de données est logique pour le monde réel, car elle introduit de la flexibilité. La règle 3-2-1 indique qu’il devrait y avoir au moins 3 copies de données stockées sur au moins 2 supports différents, et au moins 1 des copies doit être stockée hors site.

Dans un monde parfait, chaque copie serait identique et se répliquerait, ce qui signifie que si une copie est modifiée, les autres copies sont également mises à jour pour changer. Mais comme nous l’avons vu précédemment, la théorie est rarement similaire au monde réel. Cela aide à fournir un autre type de sauvegarde qui permet à l’utilisateur final d’accéder à ses données à partir d’un autre appareil stocké sur un autre support.

Où est-ce que les données réglementées doivent-elles être stockées?

Cela dépend en grande partie du type d’industrie et des politiques de l’entreprise en place qui régissent les exigences de stockage des données. La meilleure réponse à ce problème sera probablement trouvée en rencontrant les dirigeants des départements RH et juridique de votre entreprise pour identifier les options disponibles. Comme indiqué précédemment, certains types d’industries ont des réglementations plus strictes que d’autres sur les données.

Dans un exemple, la société A peut être autorisée à conserver les données hors site sur des services de stockage en Cloud. Cependant, comme une partie des données sauvegardées comprend des enregistrements clients et d’autres informations personnellement identifiables (PII), il serait judicieux de trouver un service qui crypte uniquement les transferts de données de bout en bout, tout en ajoutant une couche supplémentaire de sécurité en cryptant les données stockées sur leurs serveurs, afin de mieux protéger les enregistrements des clients en cas de faille de sécurité .

Une méthode éprouvée pour assurer la sécurité des données – et certainement une méthode qui s’étend aux sauvegardes de données aussi, en particulier dans le domaine de l’entreprise – est le principe de la CIA. CIA est un acronyme pour Confidentialité, Intégrité et Disponibilité (en anglais: Confidentiality, Integrity, and Availability). Bien que la CIA soit une pratique de sécurité de l’information, elle se prête certainement bien aux sauvegardes de données, car elle est en grande partie constituée des mêmes données qui doivent être protégées.

  • La confidentialité fait référence à la limitation des données aux seules parties qui ont besoin d’accéder à ces informations. En règle générale, cela inclut le chiffrement des données afin que seuls ceux qui possèdent la clé de déchiffrement aient accès pour les visualiser.
  • L’intégrité nécessite de s’assurer que les données sont correctes et n’ont pas été modifiées ou corrompues, rendant ainsi les informations inutiles. Un exemple d’intégrité serait la gestion des versions de fichier, qui est incluse dans la plupart des services basés sur le cloud comme un moyen de restaurer les données au cas où l’itération actuelle du fichier serait perdue ou endommagée.
  • La disponibilité (Availability) implique que les données soient accessibles aux utilisateurs au besoin. De la même manière que les sites Web plus volumineux hébergent leur contenu sur plusieurs services en cas de défaillance d’un serveur, le serveur Web secondaire servira le site Web requis en l’absence du serveur Web principal. Les sauvegardes de données peuvent échouer de temps en temps, en raison de la coupure d’Internet et de l’absence de connexion à un service basé sur le cloud. Ainsi, lorsque cela se produit, une “sauvegarde pour la sauvegarde” comblerait le vide tout en protégeant les données contre la perte.
rsz_capture_blue_track
Non classé Strategy

Blue Track: La solution de Gestion du ramassage des encombrants

Comme dans plusieurs régions en France, la région de Paris souffre d’un vrai problème: celui du dépôt intempestif des encombrants.
Les habitants déposent devant leurs habitations les déchets qui ne peuvent être acceptés dans les collectes régulières d’ordures ménagères ou de matières résiduelles, à cause de leur taille, volume ou poids.
Mis à part le côté esthétique, ces encombrants influencent les relations entre les habitants, l’image du quartier et l’attractivité urbaine.
Jusqu’à présent le dépôt et la collecte des encombrants est non optimisée et complètement anarchique.

La Solution Blue Track

Devcorp propose une solution complète pour la gestion des encombrants.
Il s’agit d’un progiciel composé d’un site web (réservation), un back office et une application mobile.
Ce progiciel sera destiné aussi bien aux habitants (prise de rendez-vous) qu’aux équipes de gestion des déchets (Back Office et application mobile), et permettra principalement d’organiser le dépôt et la collecte des encombrants, à travers l’agenda et l’optimisation des trajets de collecte. Et ce à travers les étapes suivantes:

  • Les habitants accèdent au site web afin de prendre un rendez-vous de dépôt d’encombrants selon les horaires disponibles.
  • Une fois le rendez-vous enregistré, chaque personne reçoit un code en chiffres et un QR code, qu’elle doit noter ou coller sur l’encombrant.
  • À partir de l’ensemble des rendez-vous enregistrés, des listes de trajets optimisés seront automatiquement établies. Les administrateurs pourront y accéder via le back Office.
  • Les gestionnaires des encombrants quant à eux, accèdent à l’application mobile pour voir la liste des trajets enregistrés.
  • L’application mobile sera munie d’un GPS, et les guidera pour arriver aux points de chargement des encombrants déposés.
  • Lorsqu’ils arriveront à destination ils seront amenés à renseigner ou scanner le QR Code de l’encombrant avant de le récupérer et se diriger vers le point de chargement suivant.

Composantes de Blue Track

Site web – Prise de rendez-vous

Dans le site web existant de Vallée Sud, une grille de prise de rendez-vous sera intégrée afin d’offrir aux habitants la possibilité de prendre des rendez-vous en fonction des horaires disponibles, après avoir indiqué leur localisation.

Application mobile

L’application mobile destinée aux gestionnaires des encombrants (chauffeurs des camions), permettra d’organiser les collectes et d’optimiser les trajets à travers les listes de trajets établies à partir des rendez-vous enregistrés et le GPS.
L’application sera également munie d’une fonctionnalité annexe qui permettra de contrôler l’état du véhicule de chargement avant de circuler. Et ce en suivant les étapes qui défileront dans l’application et en les validant.

Objectifs

  • Organiser le dépôt des encombrants par la prise de rendez-vous,
  • Organiser la collecte des encombrants,
  • Optimiser les trajets de collecte des encombrants.

Que deviennent les encombrants ?

Les objets encombrants collectés sont triés et pourraient être soit :

Réutilisés

Les objets en bon état sont nettoyés et donnés aux associations ou vendus à un prix solidaire

Recyclés

Les objets détériorés sont envoyés aux sociétés de recyclage pour être réparé ou mis en état

Détruits

Les objets non réparables sont envoyés en déchetterie pour destruction

Hacker with their hood up
Strategy

10 moyens de prévenir les cyber attaques

En 2021, la cybersécurité est plus importante que jamais. Avec les menaces qui ne cessent de s’accroître, il est essentiel de disposer d’une solution de sécurité robuste.

Nous avons tous entendu parler d’entreprises qui paient des amendes énormes ou même qui ont cessé leurs activités en raison d’un simple piratage de leurs systèmes. Les menaces de cybersécurité ne doivent pas être prises à la légère – du ransomware au phishing, cela pourrait vous coûter cher. La prévention est alors essentielle et dans cet article, nous allons vous montrer 10 façons de prévenir les cyberattaques et de protéger efficacement votre entreprise.

Qu’est-ce qu’une cyberattaque?

Une cyberattaque est une exploitation délibérée de vos systèmes et / ou réseau. Les cyberattaques utilisent un code malveillant pour compromettre votre ordinateur, votre logique ou vos données et voler ou garder vos données en otage. La prévention des cyberattaques est essentielle pour chaque entreprise et organisation.

Voici quelques exemples de cyberattaques courantes et de types de violations de données:


  • Vol d’identité, fraude, extorsion

  • Malwares, phishing, spamming, spoofing, spywares, chevaux de Troie et virus

  • Matériel volé, comme des ordinateurs portables ou des appareils mobiles

  • Attaques par déni de service et par déni de service distribué

  • Violation d’accès

  • “Sniffing” de mot de passe

  • Infiltration du système

  • Détérioration du site Web

  • Exploitations de navigateurs Web privés et publics

  • Abus de messagerie instantanée

  • Vol de propriété intellectuelle (IP) ou accès non autorisé

1. Formez votre personnel

L’un des moyens les plus courants pour les cybercriminels d’accéder à vos données est via vos employés.
Les cybercriminels sont capables d’envoyer des emails frauduleux usurpant l’identité d’une personne de votre organisation et de vous demander soit des informations personnelles, soit l’accès à certains des dossiers.
Les liens semblent souvent légitimes à un œil non averti et il est facile de tomber dans le piège. C’est pourquoi les employés doivent être informés de ce genre de pratiques.

L’un des moyens les plus efficaces de se protéger contre les cyberattaques et tous les types de violation de données est de former vos employés sur la prévention des cyberattaques et les informer des cyberattaques actuelles.

Ils doivent donc:


  • Vérifiez les liens avant de cliquer dessus

  • Vérifiez les adresses e-mail de l’e-mail reçu

  • Faites preuve de bon sens avant d’envoyer des informations sensibles. Si une demande semble étrange, c’est probablement le cas. Il est préférable de vérifier via un appel téléphonique avec la personne en question avant de donner suite à la « demande ».

2. Gardez vos logiciels et systèmes entièrement à jour

Les cyberattaques se produisent souvent parce que vos systèmes ou logiciels ne sont pas entièrement à jour, ce qui laisse des faiblesses. Les cybercriminels exploitent ces faiblesses pour accéder à votre réseau. Une fois qu’ils y sont, c’est souvent trop tard pour prendre des mesures préventives.

Pour contrer cela, il est judicieux d’investir dans un système “Patch management” permettant la gestion des correctifs et des mises à jour logicielles et systèmes, en gardant votre système résilient et à jour.

3. Assurer la protection des terminaux

La protection des terminaux protège les réseaux reliés à distance aux périphériques. Appareils mobiles, tablettes et ordinateurs portables connectés aux réseaux d’entreprise donnent des chemins d’accès aux menaces de sécurité. Ces chemins doivent être protégés avec des logiciels de protection.

4. Installez un pare-feu

Mettre votre réseau derrière un pare-feu est l’un des moyens les plus efficaces de vous défendre contre toute cyberattaque.
Le système de pare-feu bloquera toutes les attaques par force brute sur votre réseau et / ou vos systèmes avant qu’il ne puisse causer des dommages.

5. Sauvegardez vos données (backup)

En cas de cyberattaque, vous devez avoir une sauvegarde de vos données pour éviter des temps d’arrêt graves, la perte de données et les pertes financières.

6. Contrôlez l’accès à vos systèmes

L’une des attaques que vous pouvez recevoir sur vos systèmes peut être physique. Quelqu’un peut simplement entrer dans votre bureau et brancher une
Clé USB contenant des fichiers infectés dans l’un de vos ordinateurs, et leur permettre d’accéder à l’ensemble de votre réseau ou de l’infecter.

Il est essentiel de contrôler qui a accès à vos ordinateurs. Avoir un système de sécurité périmétrique installé est un très bon moyen d’arrêter la cybercriminalité autant que les effractions!

7. Sécurité Wifi

Qui n’a pas d’appareil compatible Wi-Fi en 2021? Et c’est exactement là où demeure le danger. Tout appareil peut être infecté en se connectant à un réseau. Si ce périphérique infecté se connecte ensuite à votre réseau d’entreprise, l’ensemble de votre système court un sérieux risque.

Sécuriser vos réseaux wifi et les masquer est l’une des choses les plus sûres que vous puissiez faire pour vos systèmes. Des milliers d’appareils peuvent se connecter à votre réseau et vous compromettre.

8. Comptes personnels des employés

Chaque employé a besoin de son propre identifiant pour chaque application et programme. Dans le cas contraire, cela risque de mettre votre entreprise en danger.

Le fait d’avoir des connexions distinctes pour chaque membre du personnel vous aidera à réduire le nombre de fronts d’attaque. Les utilisateurs ne se connecteront qu’une seule fois chaque jour et n’utiliseront que leur propre ensemble de connexions.

9. Gestion des accès

L’un des risques que votre entreprise peut courir est l’installation de logiciels sur des appareils appartenant à l’entreprise, chose qui pourrait compromettre vos systèmes.

Avoir géré les droits d’administrateur et bloquer l’installation de votre personnel ou même l’accès à certaines données sur votre réseau est bénéfique pour votre sécurité.

10. Mots de passe

Avoir la même configuration de mot de passe pour tout peut être dangereux. Une fois qu’un pirate a trouvé votre mot de passe, il peut accéder à tout ce qui se trouve dans votre système et à toutes les applications que vous utilisez.

La configuration de mots de passe différents pour chaque application que vous utilisez est un réel avantage pour votre sécurité. Il est également nécessaire de les changer régulièrement afin de maintenir un haut niveau de protection contre les menaces externes et internes.

Capture crypto
Strategy

Blockchain et cryptomonnaie, ce qu’il faut savoir

Qu’est ce que la crypto monnaie ?

Une crypto-monnaie est un type de monnaie numérique créée à partir d’un code, et qui fonctionne de manière autonome, en dehors des systèmes bancaires et gouvernementaux traditionnels.

Les crypto-monnaies utilisent la cryptographie pour sécuriser les transactions et réguler la création d’unités supplémentaires. Le Bitcoin, la crypto-monnaie la plus connue, a été lancée en janvier 2009. Aujourd’hui, plus de 1000 types de crypto-monnaies sont disponibles en ligne.

Les crypto-monnaies diffèrent considérablement des monnaies traditionnelles. Néanmoins, vous pouvez toujours les acheter et les vendre comme n’importe quel autre actif.

Ils ont été initialement conçus pour fournir une méthode de paiement alternative pour les transactions en ligne. Cependant, les crypto-monnaies n’ont pas encore été largement acceptées par les entreprises et les consommateurs, et elles sont actuellement trop volatiles pour être appropriées comme méthodes de paiement.

En tant que monnaie décentralisée, la crypto-monnaie a été développée pour être libre de tout contrôle ou influence du gouvernement, et l’économie de la crypto-monnaie est plutôt surveillée par un protocole Internet peer-to-peer.
Les unités individuelles qui composent une crypto-monnaie sont des chaînes de données chiffrées qui ont été codées pour représenter une unité.

Le Bitcoin est connu pour être la première crypto-monnaie décentralisée. Comme toutes les crypto-monnaies, elle est contrôlée via une base de données de transactions blockchain, qui fonctionne comme un grand livre public distribué. Le Bitcoin a été créé par Satoshi Nakamoto – Personne ne sait si le nom fait référence à un individu ou à un groupe.

Principales caractéristiques des crypto-monnaies

Il existe un certain nombre de principes clés qui régissent l’utilisation, l’échange et les transactions de crypto-monnaies.

La cryptographie

Les crypto-monnaies utilisent la cryptographie avancée de plusieurs manières. La cryptographie est née du besoin de méthodes de communication sécurisées pendant la seconde guerre mondiale, afin de convertir des informations facilement lisibles, en code crypté. La cryptographie moderne a parcouru un long chemin depuis lors. Et dans le monde numérique d’aujourd’hui, elle repose principalement sur l’informatique et la théorie mathématique. Elle s’inspire également des sciences de la communication, de la physique et de l’électrotechnique.

Deux éléments principaux de la cryptographie s’appliquent aux crypto-monnaies – le “hachage” et les signatures numériques:

  • Le hachage vérifie l’intégrité des données, maintient la structure de la blockchain et encode les adresses de compte et les transactions des personnes. Il génère également les énigmes cryptographiques qui rendent possible l’extraction de blocs.
  • Les signatures numériques permettent à un individu de prouver qu’il possède une information cryptée sans révéler cette information. Avec les crypto-monnaies, cette technologie est utilisée pour signer des transactions monétaires. Cela prouve au réseau qu’un propriétaire de compte a accepté la transaction.
Technologie blockchain

Une blockchain est le registre public décentralisé ou la liste des transactions d’une crypto-monnaie. Les blocs terminés, composés des dernières transactions, sont enregistrés et ajoutés à la blockchain. Ils sont stockés dans l’ordre chronologique en tant qu’enregistrement ouvert, permanent et vérifiable. Un réseau peer-to-peer d’acteurs du marché gère les blockchains et suit un protocole défini pour valider les nouveaux blocs. Chaque «nœud» ou ordinateur connecté au réseau télécharge automatiquement une copie de la blockchain. Cela permet à tout le monde de suivre les transactions sans avoir besoin de tenir des registres centralisés.

La technologie blockchain crée un enregistrement qui ne peut pas être modifié sans l’accord du reste du réseau. Le concept de blockchain est attribué au fondateur de Bitcoin, Satoshi Nakamoto.

Block Mining

L’extraction en bloc est le processus consistant à joindre de nouveaux enregistrements de transactions sous forme de blocs à la blockchain. Dans le processus – en utilisant Bitcoin comme exemple – de nouveaux bitcoins sont produits, ajoutant au nombre total de pièces en circulation. L’exploitation minière nécessite un logiciel spécifique qui est utilisé pour résoudre des énigmes mathématiques, et cela valide les transactions légitimes qui composent les blocs. Ces blocs sont ajoutés au grand livre public (blockchain) environ toutes les 10 minutes. Comme le logiciel résout les transactions, le “mineur” est récompensé avec une quantité de bitcoins. Plus le logiciel d’un mineur peut traiter rapidement le problème mathématique, plus il est probable de valider une transaction et de gagner la récompense Bitcoin.

Les principales crypto-monnaies

Bitcoin

Le Bitcoin est connu pour être la crypto-monnaie originale et la plus connue. Satoshi Nakamoto, une personne ou un groupe de personnes sous le nom, l’a créé en 2009. On peut soutenir que ses caractéristiques ressemblent plus aux matières premières qu’aux monnaies conventionnelles. Cela se traduit par le fait qu’il est désormais utilisé davantage comme une forme d’investissement que comme un moyen de paiement. Les traders peuvent soit acheter du bitcoin via un échange, soit spéculer sur les mouvements de ses prix via les CFD et les paris sur spread.

Ethereum

Ethereum est relativement nouveau dans le monde de la crypto-monnaie, ayant été lancé en 2015. Il fonctionne de la même manière que le réseau bitcoin, permettant aux gens d’envoyer et de recevoir des jetons représentant une valeur via un réseau ouvert. Les jetons sont appelés Ether, et c’est ce qui est utilisé comme paiement sur le réseau. Cependant, l’utilisation principale d’Ethereum est de fonctionner comme des contrats intelligents plutôt que comme une forme de paiement.
Les contrats intelligents sont des scripts de code qui peuvent être déployés dans la blockchain Ethereum. L’émission est plafonnée à 18 millions d’éther par an, ce qui équivaut à 25% de l’offre initiale.

Bitcoin cash

Bitcoin cash (BCH) est un réseau de crypto-monnaie et de paiement créé à la suite d’un hard fork avec Bitcoin en décembre 2017. Un hard fork se produit lorsque les membres de la communauté de crypto-monnaie ont un désaccord, généralement concernant les améliorations du logiciel utilisé au sein du réseau. Après une fourchette, la blockchain se divise en deux et il appartient aux “mineurs” et à la communauté au sens large de décider sur quelle crypto-monnaie s’aligner.

Litecoin

Litecoin (LTC) est une crypto-monnaie peer-to-peer qui a été mise en place par Charlie Lee (un ancien employé de Google) en 2011. Il s’agissait d’un spin-off précoce de Bitcoin, ou “altcoin” et initialement destiné aux transactions de plus petite valeur que celles effectuées à l’aide de Bitcoin. Techniquement parlant, il a été créé pour être presque identique au bitcoin, mais il présente des différences et des améliorations notables. Par exemple, le litecoin peut traiter des blocs jusqu’à quatre fois plus rapidement que le bitcoin. Il nécessite également une technologie plus sophistiquée à exploiter, mais le nombre total de pièces disponibles à un plafond beaucoup plus élevé – il est actuellement fixé à 84 millions, ce qui est quatre fois plus élevé que le bitcoin.

Ripple

Ripple (XRP) est un réseau qui permet le transfert de n’importe quelle devise (y compris les monnaies fiduciaires et les crypto-monnaies) dans le monde. Il vise à assurer des transferts sécurisés, rapides et à faible coût sur le réseau, sans risque de fraude ou de rétrofacturation. Le réseau est considérablement plus rapide que le bitcoin – il est capable de régler les transactions en quelques secondes seulement. Le coût de transaction minimum est également beaucoup plus bas, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles le ripple est de plus en plus adopté par les banques pour le règlement. Ripple est également le nom donné à la crypto-monnaie native (XRP) utilisée sur le réseau Ripple.

rsz_td
Strategy

Fintech: La tontine Digitale by Devcorp

Qu’est ce qu’une tontine ?

La tontine rotative est une pratique très répandue dans les pays du tiers monde, notamment en Afrique.
Elle constitue un moyen d’épargne collective et d’investissement financier à long terme très apprécié dans plusieurs pays.

Les participants d’une tontine s’engagent donc à verser une somme prédéterminée à une fréquence donnée. Pour chaque tour de versement, un des participants est désigné pour être le bénéficiaire des fonds collectés des autres participants, soit à travers un tirage au sort soit par commun accord.

La plupart du temps, le recours à la tontine constitue une alternative au crédit ou une épargne forcée, permettant d’éviter les intérêts, les frais bancaires et les procédures administratives.
Sa popularité dans les pays en voie de développement, et parmi les groupes à revenu intermédiaire, montre que les gens aiment épargner, même quand les circonstances sont difficiles.

Cependant, comme pour toutes les pratiques économiques informelles, une difficulté demeure présente. Il s’agit de la « mauvaise » gestion et des conflits qui s’ensuivent.
L’administrateur d’une tontine classique, doit gérer les tours, vérifier les sommes, attribuer les fonds collectés à tour de rôle à la personne concernée…, chose qui nécessite du temps et de la confiance. D’où la nécessité et la pertinence de l’automatisation de cette pratique.

En effet, une application qui, avec ses différentes fonctionnalités, puisse gérer la tontine, les tours …etc., facilitera cette pratique déjà fortement présente au Maroc, et sera forcément la bienvenue dans ce pays où les gens sont de plus en plus « Digital Ready ». D’autant plus que dans les pays d’Afrique subsaharienne, les tontines digitales ont connu un clair succès.

Qu’est-ce qu’une application FinTech?

Le mot vient du terme anglais «Finance Technology», traduit en français par «technologie financière».

Ce type de projets propose un produit ou un service grâce à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, dans lesquelles le secteur financier est impliqué.

En générant une union entre les finances et l’innovation technologique actuelle, cela permet de répondre aux besoins de l’individu ou de l’entreprise.

Objectifs de notre tontine digitale

La tontine digitale est née suite à l’adaptation de notre application Fintech Paybreaker . Elle permet donc à ses participants de s’engager à verser une somme prédéterminée à une fréquence donnée. Pour chaque tour de versement, un des participants bénéficie des fonds des autres participants. Pour le premier bénéficiaire, la tontine s’apparente à un crédit. Pour le dernier, la tontine s’apparente à une épargne. Les principaux objectifs de cette application sont alors:

  • Automatiser les tâches: Gestion des tours, tirages au sort, système de notifications… etc.
  • Faciliter la gestion: En automatisant les tâches, la gestion est beaucoup plus facile pour l’administrateur de la tontine.
  • Faciliter la coordination entre les membres grâce à la fonctionnalité « Chat ».
  • Simplifier: Application simple facile à manipuler par tous les utilisateurs.
  • Garantir la transparence: Permettre aux membres de suivre les tours ainsi que le cycle de la tontine.

L’application permet donc de:

  • Organiser la création de la tontine et paramétrage.
  • Connaître les tours de récupération d’argent.
  • Faire le suivi des paiements afin de pouvoir les relancer les personnes n’ayant pas encore payé leurs parts.
  • Éviter les déplacements pour payer et récupérer l’argent.
  • Notifier les personnes qui n’ont pas encore payé (rappels).
  • Détecter les mauvais payeurs à travers un système de notation.
Internet Technology Social Media Concept
Strategy

13 raisons pour lesquelles votre entreprise devrait avoir un blog

Un blog d’entreprise est l’un des moyens les plus convaincants et rentables pour atteindre votre public. Voici 13 raisons d’investir dans un blog ou d’en faire une priorité si vous l’avez déjà.

1. Les visiteurs de votre site s’attendent à ce que vous ayez un blog.

Le blogging était autrefois dominé par les particuliers, mais il touche depuis bien longtemps le grand public des entreprises également: 79% des entreprises B2B et 70% des entreprises B2C ont des blogs.

2. Un blog augmentera le trafic des visiteurs sur votre site.

Les entreprises qui disposent d’un Blog génèrent 55% plus de trafic sur leur site Web que celles qui n’en ont pas. Une partie du trafic de votre blog proviendra de clients existants, mais un blog est également un excellent moyen d’attirer de nouveaux clients. Si quelqu’un trouve l’un de vos articles de blog en effectuant une recherche Google sur ce sujet, vous gagnez un lecteur qui n’aurait peut-être jamais entendu parler de vous autrement.

3. Les blogs démontrent le leadership et l’expertise dans votre secteur.

Un blog bien écrit, réfléchi,fréquemment mis à jour et qui aborde des problématiques importantes affectant votre secteur et vos clients, montre non seulement à vos lecteurs que vous êtes un expert dans votre domaine, mais que vous souhaitez utiliser votre expertise pour les aider à résoudre leurs problèmes.

4. Un blog peut vous aider à établir la confiance avec vos clients.

Faites de votre blog une extension de vos efforts de service client en l’utilisant comme plate-forme pour répondre aux préoccupations ou aux questions courantes que vous entendez de vos clients. Lorsque vous bloguez sur des thématiques qui intéressent vos clients, vous montrez que vous vous souciez vraiment de leurs problèmes et que vous souhaitez utiliser votre expertise pour fournir des solutions. Cela permet à vos lecteurs de vous faire confiance et les gens sont plus susceptibles de faire des achats auprès d’une entreprise en qui ils ont confiance.

5. Les blogs aident à générer des prospects.

Les entreprises B2B qui utilisent des blogs reçoivent 67% de prospects en plus que celles qui n’en ont pas, et les spécialistes du marketing B2B ont évalué les articles de blog comme la méthode la plus efficace de génération de la demande au stade de la sensibilisation ou de l’intérêt de l’entonnoir de vente. Une fois que vous avez attiré un client potentiel avec un article de blog intéressant, une offre spéciale ou téléchargeable peut l’amener à fournir ses coordonnées et à descendre plus loin dans l’entonnoir de vente.

6. Les blogs peuvent augmenter les conversions.

Que l’action souhaitée soit de s’inscrire à une newsletter par e-mail ou de remplir un formulaire de contact, avoir un blog est un excellent moyen d’augmenter les conversions sur votre site. En moyenne, les marques qui publient 15 articles de blog par mois convertissent 1 200 nouveaux prospects par mois.

7. Un blog vous aidera à garder les clients actuels engagés avec votre marque.

Utilisez votre blog pour établir votre relation avec vos clients et les garder intéressés par votre marque en leur proposant du contenu comprenant des études de cas, des conseils pratiques, des astuces utiles et même des actualités d’entreprise qui leur donnent un aperçu de votre marque et de votre culture.

8. Les blogs améliorent votre référencement.

Google pénalise les sites pour le bourrage de mots-clés, il n’y a donc qu’un nombre limité de mots-clés que vous pouvez utiliser sur les pages de votre site Web. Cependant, votre blog offre des possibilités illimitées de créer des pages riches en mots clés qui sont également informatives, originales, attrayantes et utiles pour vos clients (tout ce que Google adore). Google récompense également votre site pour les longs clics, c’est-à-dire lorsqu’un internaute clique sur un résultat de recherche et reste sur le site pendant une durée significative.

9. Les blogs contribuent à renforcer votre présence sur les réseaux sociaux.

Une publication rapide sur les réseaux sociaux annonçant le nouveau contenu du blog et fournissant un lien est un excellent moyen de vous connecter avec votre audience sur les réseaux sociaux. En effet, le contenu intéressant est l’une des 5 principales raisons pour lesquelles les gens suivent les marques sur les réseaux sociaux.

10. Un blog générera plus de liens entrants vers votre site.

Selon Google, les backlinks (liens hypertextes entrants d’autres sites Web vers le vôtre) sont l’un des trois principaux facteurs de classement les plus importants. L’un des meilleurs moyens d’obtenir des backlinks est de créer un contenu intéressant sur votre blog auquel d’autres voudront créer un lien. Les entreprises qui bloguent ont 97% de liens entrants en plus que celles qui n’en ont pas, ce qui signifie que plus de personnes viennent sur votre site et deviennent potentiellement des clients.

11. Un blog peut augmenter les ventes.

Votre blog n’est pas un endroit pour un argumentaire de vente, mais cela ne signifie pas qu’il ne peut pas stimuler les ventes. Une étude a révélé que les consommateurs sont 131% plus susceptibles d’acheter auprès d’une marque immédiatement après avoir lu le contenu éducatif de cette marque.

12. Un blog donne une voix à votre entreprise.

La messagerie de votre site Web est un moyen important de renforcer votre marque, mais un blog vous donne plus de flexibilité pour raconter votre histoire et transmettre la personnalité, les valeurs et les objectifs de votre entreprise. Un blog est également un excellent moyen de donner une voix à vos employés: avoir plusieurs auteurs peut apporter des perspectives différentes et aider à garder le blog bien approvisionné en contenu frais.

13. Un blog a un bon retour sur investissement.

Les blogs sont simples à utiliser et relativement peu coûteux. L’investissement le plus important dont un blog a besoin est le temps, et ils peuvent générer un excellent retour sur cet effort. Selon une étude de HubSpot, les entreprises qui donnent la priorité aux blogs sont 13 fois plus susceptibles d’avoir un retour sur investissement marketing plus élevé.

logistix (1)
Strategy

Zoom sur le Transport Management System: Logistix By Devcorp

Qu’est ce qu’un TMS ?

Un système de gestion du transport (TMS) est une plate-forme logistique qui utilise la technologie pour aider les entreprises à planifier, exécuter et optimiser le flux de marchandises, à la fois entrantes et sortantes, et en s’assurant que l’envoi est conforme. Ce type de système fait souvent partie d’un système plus large de gestion de la chaîne d’approvisionnement (SCM).

Aussi connu sous le nom de solution de gestion du transport (Transport Management Solution) ou de logiciel de gestion du transport (Transport Management Software), un TMS offre une visibilité sur les opérations quotidiennes de transport, les informations et la documentation sur la conformité commerciale et assure la livraison des marchandises en temps opportun. Les systèmes de gestion du transport rationalisent également le processus d’expédition et permettent aux entreprises de gérer et d’optimiser leurs opérations de transport, que ce soit par voie terrestre, aérienne ou maritime.

Devcorp et la Logistique

Notre expérience de plusieurs années dans le volet IT du marché de la logistique, nous permet de satisfaire de nombreux clients Internationaux et d’avoir le recul nécessaire pour proposer des applications adaptées à leurs besoins et en adéquation avec les exigences du marché.

Logistix by Devcorp

Description de Progiciel

Le TMS Logistix que nous proposons est composé d’une application Saas et d’une application mobile qui permettent d’obtenir des informations et des documents… en temps réel à travers l’usage de dispositifs mobiles sur le terrain soit par les chauffeurs ou par les agents de transit.

Nous fournissons un service sécurisé d’hébergement Cloud, les services et la Data sont disponibles 24h/24. Le client peut également, s’il le souhaite, avoir une version hébergée et installée dans ses propres serveurs et parc informatique.

Notre Solution se compose de plusieurs Module notamment :

  • La gestion des commandes client

  • La gestion de Planning

  • La gestion des utilisateurs

  • La gestion des clients

  • La gestion des tournées

  • La gestion des routes client (Itinéraires) et trafic routier

  • La planification des voyages

  • La gestion d’ affrètements (bourse de frette)

  • L’espace prestataires.

  • L’optimisation

  • La valorisation

  • La Communication Smartphone (messagerie instantanée)

  • Les Palettes

  • La gestion des Facturations

  • La gestion des risques

  • La gestion des Documents

  • La gestion Parc et véhicules

  • Le tableau de Bord

  • Les statistiques Commerciales

  • L’intégration comptable

  • Le Smartphone

  • L’analytique Véhicule

  • La Sécurité

  • La téléphonie intégrée

Définition de Quelques Services de Notre Solution
  • Gestion des Commandes :
    Saisie rapide EDI, importation Excel, mémorisation pour rappel, précommandes à confirmer, saisie sur portail Web.

  • Gestion de Planning :
    Programme puissant de Planning graphique facilitant l’optimisation du matériel, du personnel et des coûts, une véritable aide à la décision pour les exploitants, facilitant la communication avec les véhicules, les conducteurs, les sous-traitants, les clients et les autres membres de l’équipe.

  • Statistiques Commerciales :
    Statistique par client, par relation, par marchandise le chiffre d’affaires.

  • Optimisation :
    Optimisation des tournées selon les critères des voyages, et simulation de la bourse de fret interne.

  • Facturation :
    Facturation automatique, impression des documents de transport avec les factures.

  • Palettes :
    Comptabilisation des palettes par chauffeur, par sous-traitant, par client.

  • Espace prestataires (sous-traitance):
    Suivi complet avec pointage des factures des affrétés. Un système de tarification automatique.

  • Sécurité :
    Traçabilité dans le système. Accès soumis à des autorisations paramétrables.

  • Gestion Parc et véhicules :
    Module intégré permettant le suivi détaillé des réparations, de la maintenance, et de la disponibilité des véhicules.

  • Smartphone :
    Module intégré permettant le suivi détaillé des réparations, de la maintenance, et de la disponibilité des véhicules.

Les points forts Logistix


  • L’application est fonctionnelle aussi bien en intranet au sein du site du Client, qu’en extranet.

  • Pour les clients disposant déjà de serveurs d’application, notre Progiciel sera optimisé pour leurs machines.

  • Suivi en temps réel des mouvements des chauffeurs et de l’état de livraison des commandes grâce un système de communication en temps réel entre l’application mobile et le back-office.

  • Note Solution est basée sur les dernières technologies du marché, et s’appuie sur la communication en temps réel des Data, compatible avec des bases de données relationnelles ou non relationnelles selon le choix du client, et une interface agile et personnalisable qui s’adapte au besoin du client.

Close up of young group of startapers sitting in library making research about future tem project, looking through graphics on laptop, writing new ideas.Business, teamwork concept
Strategy

5 Conseils pour aider les nouveaux entrepreneurs à développer leur business

Les propriétaires de petites entreprises sont aujourd’hui plus que jamais contraints de rivaliser de manière nouvelle.

Voici 5 conseils pratiques sur lesquels la plupart des nouveaux propriétaires de petites entreprises devraient se lancer immédiatement.

1. Créer un site Web

La création d’un site web n’est pas un luxe, il s’agit d’un investissement indispensable pour toute entreprise quelle que soit sa taille.
A devcorp nous proposons des formules de sites web (vitrine et e-commerce) pour les startups et PME en fonction de leurs besoins et de leurs budgets.
Il existe également une tonne de plates-formes, pour créer un site web par soi même, notamment Wix, Shopify, PageCloud et bien d’autres. Faites vos recherches et décidez quel est le bon choix pour votre secteur d’activité et le type de stratégie de contenu que vous souhaitez déployer.

Pas d’excuses ! Si vous ne pouvez pas ou n’avez pas le temps de créer vous-même votre site web, obtenez l’aide de nos experts qui pourront rapidement vous orienter et créer le site pour vous en un rien de temps.

Checklist avant de lancer votre site Web:
  • Créez votre logo d’entreprise. Vous pouvez trouver des tonnes d’outils en ligne gratuits tels que Canva ou Squarespace. Si vous ne souhaitez pas en créer un vous-même, essayez les marketplaces en ligne de freelancers telles que Fiverr ou 99Designs qui pourrons le créer pour vous.
  • Utilisez des images. Les sites Web riches en images vous aident à montrer votre travail plutôt que de simplement en parler.
  • Passez un jour ou deux à rassembler tout ce contenu avant de demander de l’aide. Cela rendra le processus plus rapide, plus facile et moins cher.

2. Soyez présent sur Google

Inscrivez-vous sur Google My Business. C’est plus facile que vous ne le pensez, mais cela prendra du temps, de la patience et du travail.

Une autre manière pour être trouvé sur Google est d’avoir un excellent contenu sur votre site Web. La rédaction d’articles de blog et d’articles (comme celui-ci) mettra votre contenu en avant pour vos prospects.
Plus vous créez de contenu de qualité et plus développez une audience engagée qui partage ce contenu, mieux vous serez perçu et classé par Google.

Checklist pour démarrer avec Google:
  • Assurez-vous que votre adresse indiquée est bien exacte, tout en prêtant attention aux moindre détails
  • Vérifiez que vos heures d’ouverture sont correctes
  • Vérifiez que votre entreprise est répertoriée dans la bonne catégorie
  • Ajoutez des photos attrayantes

3. Générez des avis sur Google

Maintenant que vous possédez votre fiche Google My Business de l’étape ci-dessus, il est temps de renforcer votre crédibilité en ligne. Cela est non seulement bon pour votre classement Google, mais offre également plus de crédibilité dans l’esprit des clients qui se rendent sur votre page.

Checklist pour commencer à générer des avis sur Google:
  • Sur chaque facture, insérez un lien vers votre page Google My Business, pour inciter à l’interaction.
  • Offrez aux clients une réduction sur leur prochain projet s’ils vous donnent un avis
  • Répondez aux avis que vous avez déjà.

4. Utilisez les réseaux sociaux pour grandir

Facebook et Instagram par exemple, sont plus que de simples canaux sociaux; c’est là où de nombreuses personnes trouvent tout ce dont elles ont besoin, des recommandations de restaurants locaux aux critiques de produits.

Utilisez les réseaux sociaux comme un lieu pour partager vos connaissances. Présentez vos expériences commerciales à travers le prisme de vos clients et soutenez votre communauté locale.

Conseil de pro: n’hésitez pas à partager vos connaissances. Par exemple, si vous construisez des pergolas, partagez des astuces que vous utilisez, les nouveaux outils que vous avez trouvés, etc.

Checklist pour configurer votre page Facebook Business:
  • Choisissez la meilleure catégorie
  • Nommez votre page avec le nom légal de votre société
  • Configurez votre section À propos en expliquant qui vous êtes et ce qui vous rend spécial
  • Ajoutez une photo de profil (c’est très important car cela vous donne une apparence professionnelle)
  • Ajoutez un bouton “Contactez-nous” pour que les clients potentiels puissent facilement vous contacter
  • Reliez votre page Facebook à votre site Web partout où vous le pouvez
  • Offrez aux clients une réduction sur leur prochain projet s’ils vous donnent un avis sur Facebook

5. Investissez dans les bons outils

Il existe de nombreux outils qui pourront vous aider à améliorer votre business et à mieux organiser votre travail.

Voici cinq autres outils utiles à découvrir:
  • Evernote: Il s’agit d’une application web et mobile, utile pour vous aider à suivre toutes vos notes et également à capturer des idées de contenu que vous pourrez ajouter ultérieurement à votre site Web. Et il existe une version gratuite qui répond probablement à la plupart de vos besoins.
  • Trello: Vous aide à mieux organiser et partager vos tâches et vos planning avec vos collaborateurs.
  • Grammarly: Si vous ciblez des clients anglo-saxons, ce plug-in gratuit vous permettra de vérifier votre grammaire, éliminer instantanément vos erreurs grammaticales et améliorer votre style d’écriture.
  • Canva: Il s’agit d’un outil qui vous facilitera la création de visuels pour votre site web et vos réseaux sociaux.
  • Sendinblue: Vous permettra d’envoyer des campagnes mailing personnalisées, et d’automatiser vos campagnes grâce à des scénarios préalablement établis.

Et bien sûr, Devcorp peut vous accompagner dans votre digitalisation, et vous offre une consultation gratuite pour vous orienter dans vos choix stratégiques en relation avec la transformation digitale.

Astuce bonus: expérimentez, expérimentez, expérimentez.

Nous avons bien dit 5, mais voici un dernier conseil: Prévoyez du temps pour expérimenter de nouvelles astuces et de nouveaux outils. Le changement est souvent la seule constante dans l’environnement des nouvelles entreprises.

Consacrer du temps à sortir intentionnellement des sentiers battus peut vous aider à améliorer votre business et aller de l’avant.


+33 176420307